post

Traitement de revitalisation et de réparation de la peau, le mésolift est également une technique de prévention du vieillissement cutané. Il consiste en de multiples injections revitalisantes ponctiformes dans les zones du visage, du cou, du décolleté, du dos des mains, zones présentant une perte de tonicité et une déshydratation cutanée.

mésolift

On fait souvent en alternance deux sortes de mésothérapie faciale :

  1. l’une à base d’un cocktail (vitamines, minéraux, oligo-éléments, vaso- dilatateur et acide hyaluronique non réticulé) qui s’injecte avec une aiguille très fine ou au pistolet de mésothérapie,
  2. l’autre (nouvellement arrivée sur le marché) à base d’acide hyaluronique pur non réticulé, vendue dans une seringue pré-conditionnée, s’injecte avec une aiguille très fine. L’acide hyaluronique non réticulé a la propriété de provoquer un appel d’eau important qui compense la perte de cet acide due à l’âge.

Dans quels cas ?

Carences hormonales dues à l’âge : l’acide hyaluronique provoque un appel d’eau et compense la perte d’acide hyaluronique qui survient avec l’âge.
Peaux altérées et desséchées par l’exposition solaire,la pollution,le tabac, l’effort physique exagéré (joggeurs).

Zones concernées

  • Visage : joues et ovale
  • Cou
  • Décolleté
  • Sillon inter -mammaire
  • Dos des mains

Comment on opère ?

Le produit revitalisant est injecté en « nappage », sous la peau. Le résultat est immédiat et spectaculaire. Dès la troisième séance, la peau est « regonflée », tonifiée. Mais ce résultat dure en moyenne un mois au début et il faut le stabiliser avec des séances d’entretien.

Rythme des séances du peeling

Au début, une séance par mois, pendant trois mois, pour « défriper » la peau et l’ hydrater. Puis, selon l’amélioration de l’état de la peau, une séance tous les trois à six mois, faisant alterner cocktail de vitamines et acide hyaluronique.

Suites du mésolift

Parfois quelques ecchymoses. L’exposition au soleil est interdite car elle risque de pigmenter ces ecchymoses.