La chirurgie d’augmentation du nez est l’un des types de rhinoplastie qui visent à modifier la structure nasale sans affecter sa fonction de ventilation.

Pour y parvenir, la greffe de cartilage est indispensable dans certains cas.

Quoi qu’il existe une autre méthode de greffe à savoir l’utilisation d’implants synthétiques, la technique de l’autogreffe reste la plus fréquente.

Cette dernière consiste à un prélèvement cartilagineux depuis d’autres zones du corps pour pouvoir harmoniser le nez et faciliter sa reconstruction.

Types de prélèvement

Cartilage de la cloison nasale

Ce prélèvement ne fait que simplifier le déroulement de la rhinoplastie d’augmentation et d’optimiser son résultat.

Bien qu’il ne soit pas de grande quantité, il permet à la fois d’augmenter la hauteur et de reconstruire la pointe nasale.

rhinoplastie-augmentation-greffe-cartilage

Cartilage de l’oreille

Malgré son aspect complexe, cette opération assure un prélèvement de grande quantité.

Le chirurgien effectue l’incision à l’arrière de l’oreille et retire le cartilage. Cette procédure dure environ 30 minutes.

L’utilisation de ce type de greffe assure une harmonisation de l’arrêt du nez.

Cartilage thoracique

Étant donné qu’il s’agit d’une zone beaucoup plus délicate, la procédure dure un peu plus de 45 minutes.

Plus le chirurgien prend le soin de prélever la quantité nécessaire,plus le risque de douleurs sera minime.

Le principal avantage du cartilage du thorax est qu’il est approprié à n’importe quelle zone du nez.