post

lifting visage tunisie

L’utilisation de la technologie endoscopique en chirurgie esthétique du visage est née en 1992 aux USA, et il est possible à présent de faire un décollement complet de la moitié haute de la face au travers d’incisions minimes dissimulées dans les cheveux. Au lieu de décoller par de larges incisions et de tendre la peau, la technologie endoscopique permet une sculpture précise des muscles de la face, ceux qui tirent le front, les sourcils et les tempes vers le bas, et de repositionner les téguments.

Après plusieurs années de travaux il semble à présent établi que les résultats du liftings endoscopiques de la face soient excellents et durables. Cependant, certains chirurgiens contestent cette permanence dans le temps. C’est essentiellement sur les fronts très marqués, les sourcils ptôsés, les tempes et la région centro-faciale affaissées que l’endoscopie est la plus indiquée, car dans ces zones on traite les spasmes et rétractions musculaires qui entraînent l’aspect fatigué du visage. Dans la région basse de la face joues et cou, il est possible de réaliser quelques interventions sous endoscopie mais le plus souvent il faut exciser l’excédent de peau obtenu par une cicatrice péri-auriculaire.

L’évolution de la technique endoscopique nous a permis de mettre au point une technique micro-invasive qui peut réaliser certaines sections musculaires péri-orbitaires sans faire de larges décollements. Cette technique micro-invasive a des indications précises telles les rides inter-sourcillières isolées, les pattes d’oies très marquées, une légère chute du sourcil. Elle peut être combinée avec des opérations esthétiques des paupières ou avec un lifting du bas du visage.