post

Le tatouage est toute une histoire, marquer sa peau à l’encre indélébile est un acte fort. C’est une façon de graver à jamais un souvenir, une joie ou une douleur. Il se développe, s’épanouit et s’ancre dans nos modes de vie.

Le tatouage attire de plus en plus les adolescents et les jeunes qui sont influencés par les stars du cinéma ou du monde sportif. Les tatouages sont difficiles à effacer et nécessitent plusieurs séances de détatouage laser qui sont coûteuses et dont le résultat est toujours imparfait.

Le tatouage, un effet de mode ?

Le tatouage existe depuis la nuit des temps, c’est une pratique ancestrale. Le mot tatouage tire son origine du tahitien « TA-TU » dérivant de l’expression « TA-ATOUAS ». En effet, les indigènes se font tatouer afin de concilier les grâces, la protection et les faveurs de leur esprit. Les romains utilisaient le tatouage pour marquer les mercenaires, les esclaves et les criminels. Les premiers chrétiens d’Orient, et en particulier les coptes, se faisaient tatouer les symboles de leur religion.

tatouage-loup-382

Pourquoi se faire tatouer ?

Le tatouage peut avoir plusieurs significations. Il peut être rattaché à un lieu, à un être cher, une conviction ou une appartenance.

Les jeunes par exemple cherchent à s’individualiser et à se différencier de leurs parents par leur propre « empreinte » en prenant possession de leurs corps.   La modification corporelle est une « transformation artistique de soi », une sorte de mise en scène de son apparence. C’est une manière de décorer le corps et de l’embellir.

Le tatouage traduit parfois l’angoisse principale de l’homme : sa propre disparition et son obsession à laisser des traces même sur son corps.

Pour de nombreux adolescents, le tatouage est un acte de rébellion, il s’agit de marquer une étape de la vie, un acte d’émancipation fondateur. En effet, c’est une façon de s’affirmer.

Le tatouage : quels risques pour la santé ?

Le tatouage consiste à introduire des pigments et de colorants dans la peau afin d’obtenir un dessin permanant. La réalisation d’un tatouage présente toujours des risques. En effet, la petite plaie dans la barrière cutanée peut être une porte d’entrée à des infections bactériennes, notamment Staphylocoques. Pour prévenir une infection cutanée, il est conseillé d’utiliser le savon qui est un excellent désinfectant.

Un saignement accompagne le tatouage ce qui présente un risque de contamination par certains virus transmissibles par le sang comme l’hépatite B et surtout l’hépatite C. La contamination dans ce cas est due à l’utilisation du matériel pour plusieurs patients sans le stériliser.

Parfois, le tatouage gonfle après une exposition solaire, il s’agit de la complication la plus fréquente après tatouage. C’est une réaction allergique aux encres de tatouages, elle est imprévisible et peut avoir lieu de quelques semaines à plus de 40 ans après le tatouage.

Il est recommandé d’éviter de tatouer sur une zone où il y a beaucoup de grains de beauté, de choisir un motif aéré et une couleur claire pour ne pas perturber la surveillance des grains de beauté par le dermatologue.