post

Pharrell WILLIAMS, le génial créateur du tube planétaire «HAPPY»  a un jour déclaré : « Mes tatouages ne correspondent plus à ma vie d’aujourd’hui ». Il a ainsi révélé avoir recours au laser pour ôter les tatouages de ses avant-bras.

Un tatouage est dessiné grâce à  l’injection d’encre ou de pigment de façon plus ou moins permanente. La grande majorité des tatoués sont fiers de leurs ornement épidermique mais l’aspect définitif du tatouage peut occasionner beaucoup de regrets et provoquer une certaine lassitude à moyen ou long terme. Si ôter un ancien tatouage est devenu un jeu d’enfant, l’opération n’est pas à prendre à la légère et faire appel à un spécialiste est indispensable.

Il y a peu, pour enlever un tatouage, la technique consistait à sabler la surface de la peau (dermabrasion), ou à frotter la peau avec du sel (la salabrasion). Méthodes efficaces mais aux conséquences désastreuses : les cicatrices sont souvent profondes et définitives.

Le laser, une technique innovante et efficace

La technologie du laser ne cesse d’évoluer et nous apporte chaque jour des solutions prometteuses et efficaces. Le laser émet des impulsions de grande puissance de moins d’une milliseconde et s’attaque aux molécules d’encre se trouvant sous la peau. Cette technique va donc pulvériser les gouttes d’encre qui arriveront à une taille de quelques microns et seront résorbés par l’organisme.

Le choix du traitement se fera en fonction de l’encre, du pigment et de la taille du tatouage. Le nombre de séances dépendra de l’appréciation du métatouage laserdecin. Si tous les tatouages peuvent être éliminés certains pourront nécessiter plus de temps ou plus de séances. Certaines couleurs comme le vert ou le bleu sont plus difficiles à faire partir tandis que le rouge et le noir partiront plus rapidement.

Ses effets secondaires

Pour éviter les sensations de chaleur du laser, certains médecins aient recours à l’anesthésie par application de crèmes spécifiques. Dans certains cas, une hyper ou une hypopigmentation peuvent se manifester. Pour une réussite totale, il faut surtout laisser le temps agir, car plus les séances seront espacées plus le détatouage sera réussi. En effet, la durée moyenne du traitement pour un tatouage amateur est de 1 an et de 2 ans pour un tatouage professionnel.