post

Le laser est un dispositif qui émet de la lumière (rayonnement électromagnétique) à travers un processus d’amplification optique. Le terme « laser » est issu de l’amplification de la lumière par émission stimulée de rayonnement. Chaque rayon laser a une longueur d’onde spécifique. Il existe deux types de laser utilisés à des fins médicales : laser de niveau bas et laser de haut niveau. Le laser de bas niveau offre moins de puissance et a des propriétés différentes mais, il ne peut pas atteindre intérieur du corps en profondeur. Par conséquent, il ne chauffe pas le tissu adipeux. C’est pourquoi il est appelé « froid » par rapport au laser haut niveau.

laser2

La plupart des traitement non chirurgicaux d’élimination de graisse au laser utilisent un laser de faible niveau. Les résultats ont montré une réduction significative des mesures circonférentielles à travers la taille, les hanches et les cuisses. Mais, peut-on réellement détruire radicalement les cellules graisseuses par le rayonnement laser ?

Mécanisme d’action

La stimulation de la cytochrome c oxydase (une enzyme qui absorbe la lumière laser, trouvée dans les mitochondries) module le métabolisme cellulaire et les cascades biologiques secondaires qui peuvent affecter la stabilité cellulaire. Plus précisément, cette stimulation par cytochrome c oxydase entraîne une augmentation du taux d’échange des molécules organique responsables de la production de l’énergie et de la contraction musculaire ATP/ADP).

La régulation positive de l’ATP provoquée par le laser à faible niveau est responsable de la production renforcée d’un sous-produit naturel connu sous le nom d’espèces réactives d’oxygène (ROS). Cette molécule d’oxygène hautement réactive participe à de nombreuses voies cellulaires.

 

La concentration accrue de ROS induit une procédure connue sous le nom de peroxydation lipidique.  Cela se produit lorsque le ROS réagit avec des molécules lipidiques qui sont placées dans les membranes cellulaires. Chose qui entraîne la destruction de leur structure. Par la suite, la graisse intracellulaire se libère et perd sa forme ronde en raison du changement de la perméabilité de la membrane.

Au même moment, le Laser à froid à faible niveau est censé stimuler la lipase, une enzyme qui décompose les triglycérides en acides gras et glycérol. Ces molécules sont également libérées à travers les pores.

Qu’arrive-t-il au contenu des cellules adipeuses qui sont libérées ?

fat

Les triglycérides et les acides gras sont éliminés par le biais du système lymphatique qui les transporte dans tout le corps où ils seront métabolisés pour couvrir les besoins énergétiques du corps.

Dans ce contexte, il convient de souligner que la peau, les nerfs ou les vaisseaux sanguins qui sont proches des cellules adipeuses ne sont pas affectés par le rayonnement laser.

Le laser de haut niveau

Nous devons remarquer que les lasers avec une longueur d’onde de plus de 950 nm peuvent faire fondre la graisse en chauffant les cellules adipeuses. D’ailleurs, c’est ce qui ce qui se passe dans toutes les interventions de liposuccion au laser.

Mécanisme d’action

Les membranes cellulaires comprennent les lipides et les protéines. ! Lorsque la température des cellules adipeuses augmente au-delà des limites normales, elles subissent des changements structurels. Ces changements comprennent la séparation des phases des constituants de la membrane.

Ces changements sont liés à des perturbations fonctionnelles telles que la perte de perméabilité sélective et les processus de transport. Bien que la perméabilité sélective soit perdue, le contenu intracellulaire, comme les triglycérides, se déplace à travers la membrane et les cellules adipeuses se réduisent.

Au même moment, le chauffage peut dénaturer ou décomposer les protéines membranaires. Cette instabilité de la membrane des cellules graisseuses peut entraîner la destruction totale des cellules adipeuses. Ensuite, les restes de cellules graisseuses sont éliminés par aspiration.